Réflexions de juillet 2021

En réfléchissant à la première moitié de l’année et aux diverses discussions nationales auxquelles le SPARC a participé, je me rends compte que certaines des priorités clés auxquelles les pays sont confrontés en raison de la COVID-19 sont centrées sur trois axes: comment générer des fonds supplémentaires pour les soins de santé dans le cadre des contraintes budgétaires très limitées (en explorant des sources de financement innovantes) tout en augmentant l’efficacité du système (y compris l’achat stratégique de services de santé) et en travaillant pour améliorer la résilience du système de santé.

En tant que fournisseur d’assistance technique, le SPARC soutient les pays qui envisagent des options pour répondre à ces questions difficiles, en les rencontrant là où ils sont et en les aidant à prendre les meilleures décisions d’achat possibles, compte tenu des contraintes budgétaires. Une partie de ce travail consiste à mettre en avant des discussions importantes, intéressantes et souvent difficiles et à fournir une plateforme pour partager les leçons entre les pays, à apprendre autant de ce qui a fonctionné que de ce qui n’a pas fonctionné et donc à réduire la courbe d’apprentissage pour les pays. C’est en partie la raison d’être de notre série de webinaires: partager les preuves du travail que nous avons effectué, mais aussi comprendre comment les leçons tirées aident les pays à relever les défis critiques auxquels ils sont confrontés aujourd’hui.

Le mois dernier, dans le cadre de notre série “Changing the Conversation”(“Changer la conversation”), nous avons organisé un séminaire en ligne pour discuter du financement basé sur la performance (FBP). L’objectif était de fournir aux décideurs politiques des informations équilibrées et fondées sur des preuves concernant les différentes voies de progrès, s’ils envisagent de mieux exploiter les systèmes de FBP existants ou d’introduire le FBP.

Nos invités, les décideurs politiques de trois pays africains (Nigéria, Cameroun, Ouganda) qui ont mis en œuvre le FBP avec plus ou moins de succès, ont discuté des plans de FBP dans les pays, si les plans ont conduit au renforcement des fonctions d’achat dans les systèmes de santé plus larges de leurs pays et comment ce plan peut être exploité pour des progrès plus larges sur les achats stratégiques de santé. 

Nous avons également profité de l’occasion de ce webinaire pour diffuser les résultats de la synthèse des preuves réalisée par le SPARC et le KEMRI-Wellcome Trust sur le FBP. Cette révision systématique des preuves recueillies à partir de l’expérience des pays dans la mise en œuvre du FBP à travers l’Afrique a permis de consolider les preuves sur la question de savoir si et comment le FBP peut améliorer les dispositifs d’achats stratégiques de santé, et ses effets sur les objectifs d’accès équitable, d’efficacité et de qualité du système de santé dans les pays africains.

Nous avons tiré de nombreuses leçons qui peuvent aider les pays à exploiter les avantages inhérents aux systèmes de FBP et d’autres qui peuvent être tirées des programmes de FBP, qui sont utiles aux efforts d’achats stratégiques à travers le système de santé, notamment les suivants:

  1. De multiples régimes de prestations par le biais de différents systèmes peuvent être source de confusion pour les prestataires et les bénéficiaires. Il convient de garder les régimes de prestations simples et rationalisés.
  2. De la même manière, les contrats multiples doivent être rationalisés, le langage doit être clair et précis quant aux responsabilités de chaque partie, aux conditions de paiement et au processus de mise en œuvre et d’application.
  3. Les incitations au paiement doivent être alignées sur les objectifs de prestation de services et être rationalisées et harmonisées entre les différents systèmes de paiement, en particulier si plusieurs sources de financement paient les prestataires différemment.
  4. Si la nécessité d’un suivi et d’une vérification rigoureux et intenses peut sembler justifiée au vu des résultats à atteindre, il est important de trouver un équilibre avec ce qui peut être accompli en termes d’amélioration de la redevabilité et de la performance des prestataires.
  5. Les fournisseurs ont besoin d’une autonomie et d’une capacité de gestion suffisantes pour internaliser et répondre aux incitations créées par les politiques et approches d’achats stratégiques et pour répondre aux besoins des populations qu’ils servent.

Si vous n’avez pas lu le dossier thématique, veuillez cliquer ici pour accéder au document. Vous y trouverez de nombreuses perles.

Y a-t-il des thèmes émergents de ces discussions qui ont un impact sur votre travail en tant que fournisseur d’assistance technique ? Ou en tant que donateur ? N’hésitez pas à nous en faire part!

Alors que l’année touche à sa fin et que la pandémie continue de faire partie de nos vies, je vous en prie de bien vouloir continuer à rester en sécurité et en bonne santé !

Réflexions de juillet 2021

Join the discussion

Scroll to top