Réflexions de juin 2021

Nous sommes désormais prêts pour le deuxième webinaire de notre série de dialogues sur les politiques, “Changer la discussion”, avec une discussion très attendue sur le financement basé sur la performance (PBF). Le FBP est l’un de ces sujets qui suscitent des sentiments et des émotions profonds, certains étant vraiment contre et d’autres étant pour. La question n’est pas de faire les choses à moitié. La vraie question est de savoir si le FBP aide les pays à renforcer leurs fonctions d’achat de manière plus globale et pas seulement dans le cadre d’un seul système. Par conséquent, nous vous invitons à venir avec vos commentaires, vos questions et vos arguments. Nous voulons tous les entendre !

Depuis le dernier webinaire, nous avons été occupés à mettre en ligne sur le site web toutes les notes de politique générale des neuf pays cartographiés par nos partenaires techniques. Ceux qui ne les ont pas encore lues sont invités à cliquer ici et à les lire… ou à en lire quelques-unes. L’une de ces notes de de politique a servi de base à notre discussion sur Twitter au début du mois. Le pays en question, le Cameroun, a fait des progrès remarquables en matière d’achats plus stratégiques grâce au système de bons d’achat et au système de FBP. Mais, à l’instar de ce que nous avons observé dans d’autres pays, les améliorations en matière d’achats dans ces systèmes n’ont pas influencé des améliorations similaires dans le système de santé en général. Les panélistes qui ont participé à cette discussion ont fait part de leurs réflexions sur les mesures prises par leur pays pour relever les défis, et il a été gratifiant d’entendre que les achats stratégiques sont inscrits dans le plan stratégique du pays.

Au Kenya, notre pays d’origine, certains amendements ont été proposés pour la Caisse nationale d’assurance maladie (NHIF). Ils sont louables mais soulèvent des questions qui ont été posées dans d’autres pays avec les mêmes réformes. Par exemple, lorsqu’un pays rend obligatoire la contribution au régime d’assurance maladie, comment l’appliquer lorsque le paiement se fait au moyen de primes ? Le financement par l’impôt ou par le budget est-il la solution ?

Cette réflexion sur les taxes était le sujet principal de l’événement de lancement d’un rapport sur le financement et la fiscalité de la santé pour des soins de santé durables auquel j’ai assisté la semaine dernière. Le rapport aborde le rôle de la fiscalité dans le financement de la santé sur la base d’études menées dans cinq pays – le Kenya, le Malawi, le Burundi, le Nigeria et le Sud-Soudan. Ces études ont révélé des fuites de recettes fiscales potentielles dans tous les pays étudiés – des fonds qui auraient pu faire la différence dans le secteur de la santé. Notre travail avec nos partenaires techniques a montré que les pays peuvent tirer parti des fonds fiscaux et/ou budgétaires pour progresser vers l’achat stratégique de santé et la couverture sanitaire universelle, même en l’absence d’un régime d’assurance maladie. Ce rapport soulève donc de vieilles questions sur la manière dont les pays peuvent mieux tirer parti de cette importante source de fonds communs.

Le financement par l’impôt est-il utilisé efficacement dans votre pays pour financer le secteur de la santé ?

Qu’observez-vous d’autre dans le paysage des achats stratégiques dans votre pays ?
Envoyez-nous un message et tenez-nous au courant.

Prenez bien soin de vous !

Réflexions de juin 2021

Join the discussion

Scroll to top